csm_Maison-Utopie_1600_73a239a881 copie.jpg

Marc Held,
Homme libre, toujours tu chériras ta ville ! 

 « Rêvons d’une autre ville ! De la mégapole à la cité des arbres… »
par Véronique Dupard-Mandel

publié le 13 novembre 2022
©estheteplace

Le designer-architecte, rêveur de 90 printemps, nous offre un beau cadeau : un livre qui nous incite à repenser la ville.

 « Rêvons d’une autre ville ! De la mégapole à la cité des arbres… », publié aux  éditions Parenthèses, est un manifeste pour une Villeneuve, en bio-croissance, qui propose des alternatives afin d’en finir avec la production de masse et ses diktats.

Marc Held : Agitateur éco-utopique ? Pourquoi pas ?

 

L’homme dont l’une des créations emblématiques est un fauteuil dit « Culbuto » (1967) met un coup de pied dans la fourmilière des mégapoles et renie la ville tel qu’elle est conçue aujourd’hui, simple produit de notre société, consumériste et destructrice, prête à tous les abus pour le toujours plus. Basta la mégalopole mortifère, toujours plus vaste et inhumaine pour le seul profit des promoteurs et autres prédateurs de nos temps présents.

 

Réponse de l’ architecte utopiste : dessiner les contours de sa ville rêvée articulée autour d’un nouveau concept de bio-croissance.

Et les piliers du rêve de Marc (et de sa sagesse) sont : En finir avec la spéculation sur l’habitat – Instaurer un retour à la fraternité et la fin du « struggle for life » -Restaurer un équilibre du partage des ressources – Tendre vers le « less is more » et cette sobriété heureuse prônée par Pierre Rabhi – Retrouver l’autonomie et l’auto-gestion – Éduquer les enfants dans le principe de l’égalité des chances afin de former des adultes libres -

 

Autodidacte, photographe, designer et architecte français, Marc Held a été célébré dès les années 1960 pour son fauteuil Culbuto et un lit double en polyester, dessinés pour Prisunic. En 1983 il est sollicité pour transformer le grand salon du palais de l’Elysée. En 1978 il réalise une maison à Gif-sur-Yvette qu’il nommera  « La maison de l’Utopie », magnifique édifice de 350 m2 en acier corten, édifiée sur une  zone naturelle protégée et  marécageuse, un défi architectural.   En 1989 il choisi de quitter IBM pour vivre « sa période grecque », et  va construire à Skopelos,  sa propre maison, puis une quinzaines d’autres demeures. Sur cette île de la mer Égée, il a œuvré à mettre les artisans grecs et leurs méthodes artisanales au cœur de sa propre philosophie : « Skopélos ou la tradition au service de la modernité » 

Capture d’écran 2022-11-13 à 16.54.10.png

Marc Held

Rêvons d’une autre ville  !

Préface de Gilles Perraudin  

Collection : Architectures
160 × 230 mm, 160 p., 2022.
ISBN 978-2-86364-388-4
Prix : 22