LA COULEUR EN FUGUE fd Louis Vuitton.JPG
courtesy @estheteplace Megan Rooney, “With Sun” (2022)
EN VILLE - In TOWN

Fugue Musicale, fugue Lyrique, fugue évasion !
"LA COULEUR EN FUGUE" 

La fondation Louis Vuitton réunit cinq artistes internationaux jusqu’au 29 août 2022, pour une   expérience rétinienne explosive !
 

Le bâtiment de Frank Gehry lui-même, devient support-surface dans ces diverses variations de l’expression de la couleur et dans cette architecture d'exception.

D'origines et de générations différentes, Sam Gilliam (né en 1933- USA), Niele Toroni (1937- Suisse/France), Steven Parrino (1958-2005 - USA), Katharina Grosse (1961 - Allemagne) et Megan Rooney (1985 - Canada) : ont en commun d’avoir pulvérisé les supports habituels de la couleur.

 

Ces artistes contemporains chahutent leur environnement transformant murs, sol, plafond, bois, tissus et autres surfaces en support de création.

fleche
fleche
La couleur en fugue Louis Vuitton Sam Gilliam.JPG

Dès l’entrée de l’exposition, est présenté, pour la première fois en France, trois Drapes réalisés

par Sam Gilliam.

« Drapes » réalisés par Sam Gilliam à la fin des années 1960. Fondatrices de sa démarche picturale, ces immenses toiles colorées, suspendues librement dans l’espace, ont marqué un tournant majeur dans l’histoire de la peinture abstraite américaine.

La couleur en fugue Louis Vuitton Sam Gilliam 2.JPG
La couleur en fugue Louis Vuitton Steven Parrino 2.JPG

En vis-à-vis, sont réunies des œuvres de la série emblématique des misshaped canvas (toiles déformées) de Steven Parrino.  “Blob (Fuckheadbubblegum)” (1996). 

Posées au sol ou montées sur châssis, ces toiles à bandes verticales, noires et blanches ou peintes d’une seule couleur (noir, rose, argenté). La matière est peinte avant d’être déchirée, froissée, tordue, plissée pour enfin trouver une forme réinventée.

La couleur en fugue Louis Vuitton Steven Parrino  .JPG
La couleur en fugue Louis Vuitton Steven Parrino.JPG

Steven Parrino, qui fut aussi musicien, performeur et vidéaste, travaillait en  «construction-destruction".

Niele Toroni et ses empreintes de pinceau sur des supports divers : toile, toile cirée, bois, papier, où la rigidité et la constance de sa méthode énoncée en 1967, n’excluent pas une infinité de variations selon les supports, la couleur, l’intensité du geste, etc.

La couleur en fugue Louis Vuitton Niele Toroni 2.JPG
La couleur en fugue Louis Vuitton Niele Toroni.JPG

Niele Toroni, “Empreintes de pinceau n°50 répétées à intervalles réguliers de 30 cm, Flambo” (1981). 

Katharina Grosse, rompue aux interventions monumentales in situ, invente un dispositif dynamique composé d’une superposition de formes triangulaires 

La couleur en fugue Louis Vuitton Megan Rooney 2.JPG
La couleur en fugue Louis Vuitton .JPG

Installation inédite et éphémère de Katharina Grosse “Splinter” (2022).

Megan Rooney, Canadienne installée au Royaume-Uni, a réalisé pour l’occasion une immense fresque in situ dans une galerie à ciel ouvert de la fondation Louis Vuitton.

La couleur en fugue Louis Vuitton Katarina Grosse 2.JPG
La couleur en fugue Louis Vuitton Katarina Grosse .JPG

Megan Rooney, “With Sun (détail)” (2022). Installation in situ, galerie 8, Fondation Louis Vuitton, Paris

COMMISSAIRES

Commissariat général : Suzanne Pagé
Commissaires d’exposition : Ludovic Delalande, Nathalie Ogé et Claire Staebler avec Claudia Buizza

FONDATION LOUIS VUITTON 2.JPG
Lien pour l'exposition et billetterie Fondation louis Vuitton "La Couleur en Fugue"

www.fondation Louis Vuitton